Public
Durée
Pré-requis

Personnels de santé (médicaux et paramédicaux)

28 heures réparties sur 4 journées de 7 heures

Cette formation ne nécessite pas de pré-requis

Objectif général


  • Proposer un accompagnement centré sur la personne en fin de vie en tenant compte de son contexte familial, social et culturel

Objectifs pédagogiques


  • Réaliser un état des lieux de l’accompagnement des personnes en fin de vie 
  • Identifier les représentations de la mort dans notre société : aspects sociologiques, anthropologiques et éthiques
  • Cerner les aspects psychologiques de la fin de vie
  • Prendre en charge la douleur
  • Accompagner les personnes en fin de vie au quotidien
  • Analyser la place de la famille à la fois accompagnante et accompagnée 
  • Appréhender la souffrance des soignants face à la mort 
  • Connaître le réseau institutionnel

Démarche proposée


Réaliser un état des lieux de l’accompagnement des personnes en fin de vie

  • Eléments de définition des soins palliatifs et de l’accompagnement de fin de vie
  • L’accompagnement des personnes en fin de vie et des soins palliatifs en France Métropolitaine et aux Antilles
  • Présentation des textes ministériels de référence relatifs à la fin de vie et aux soins palliatifs
  • Analyse des pratiques autour de la thématique des représentations sociales de la fin de vie et de la mort : aspects sociologiques, anthropologiques et philosophiques
  • Présentation des structures en soins palliatifs (EMSP, USP, lits identifiés, réseaux de soins palliatifs) 
  • Les diverses formes d’exercice des soins palliatifs, intérêts, limites, aspects économiques
  • Mise en œuvre : quand, avec qui, où, comment ?

Identifier les représentations de la mort dans notre société : aspects sociologiques, anthropologiques et éthiques

  • Regard sur les différents rites et leurs fonctions (culturels, religieux, spirituels) 
  • Éthique, dignité et relation de soin 
  • Quelle dignité pour le mourant ?
  • Notion d’accompagnement (valeur intrinsèque, enjeux, conditions)
  • Étude et discussion autour du texte « Accompagner la vie jusqu’à la mort » de Paul Ricœur servant d'évaluation des connaissances et compétences transmises

Cerner les aspects psychologiques de la fin de vie

  • Problématiques psychologiques de séparation et de mort : le rapport au manque
  • La mort comme processus inéluctable (maladie, vieillissement)
  • Angoisses de mort et mécanismes d’adaptation
  • Le processus du mourir et ses étapes émotionnelles (E.Kubler-Ross)

Prendre en charge la douleur

  • La douleur multidimensionnelle et multifactorielle
  • Les objectifs de l’évaluation de la douleur
  • La stratégie d’évaluation de la douleur en 4 étapes
  • Evaluer la douleur
    • Echelle d’autoévaluation
      • E.V.S., E.N., E.V.A., schéma des zones douloureuses 
      • Q.D.S.A., Q.D.S.A. abrégé
      • DN4 (évaluation de la douleur neuropathique et périphérique)
    • Echelles d’hétéroévaluation (personnes non communicantes)
      • Doloplus, ECPA, Algoplus
  • La souffrance de la personne malade et la demande d’euthanasie : quelles réponses ?

Accompagner les personnes en fin de vie au quotidien

  • Les attentes, les besoins (Maslow, Henderson, répertoire des besoins fondamentaux de la personne mourante) et les envies du malade
  • La question de la demande 
    • Que demande la personne en fin de vie ? 
    • Que demandent ses proches ?
  • Le respect des droits de la personne en fin de vie
  • Les attitudes adaptées au quotidien selon le profil des patients 
    • Le lever, la toilette, les repas, le crépuscule, le coucher
  • La communication verbale
    • Ecouter et recevoir la parole du malade (la reformulation, se recentrer sur le malade, la congruence, l’acceptation, l’empathie)
  • La communication non verbale 
    • Le toucher, le regard, la gestion des silences dans la relation

Analyser la place de la famille à la fois accompagnante et accompagnée

  • Les soignants, médiateurs de la relation famille-mourant
  • La problématique du deuil anticipé
  • Les réactions familiales : les comprendre et les gérer (l’agressivité, l’abandon, l’acharnement et la culpabilité)
  • Les conflits familiaux et les difficultés de communication
  • La question de la séparation
  • Les étapes du travail de deuil consécutif à l’expérience de la perte
  • Répondre aux questions qui entourent le décès
  • Le soutien psychologique et le suivi de deuil
  • Présentation et échange autour de la fiche pratique « Il va mourir de faim, il va mourir de soif », que répondre ? (Groupe SFAP/SFGG « Soins palliatifs et gériatrie ») servant d'évaluation des connaissances et compétences transmises.

Appréhender la souffrance des soignants face à la mort

  • La souffrance des soignants
  • Les stratégies et mécanismes d’adaptation des soignants
  • L’épuisement professionnel (burn-out)
  • La reconnaissance de ses propres limites en lien avec son histoire personnelle
  • La capacité à déléguer sans en ressentir échec et impuissance 
  • Les ressources personnelles et groupales 
  • Prise de décision et travail d’équipe
  • L’après pour les équipes
  • Etude de l’article « Deuil des soignants, une souffrance à penser » de Marielle Maubon servant d'évaluation aux connaissances et compétences transmises. 
  • Identification des axes d’amélioration à donner à votre pratique

Connaître le réseau institutionnel

  • Se constituer un carnet d’adresse
  • Organiser des réunions régulières à l’échelle du réseau (partage des informations, mutualisation des expériences)
  • Créer des relais entre les équipes, assurer la coordination des soins en amont et en aval
  • Effectuer un travail de liaison, assurer des passerelles, développer des partenariats…

Moyens mis en œuvre


  • Apports théoriques et méthodologiques sous forme d’exposés suivis d’échanges
  • Transmission de connaissances intégrée à l’analyse des pratiques 
  • Etudes de cas et exercices pratiques 
  • Elaboration d’un plan d’actions (axes d’amélioration)
  • Documentation et bibliographie
  • Support de stage qui sera un outil d’aide au quotidien