Public
Durée
Pré-requis

Cadre de santé

21 heures réparties sur 3 journées de 7 heures

Cette formation ne nécessite pas de pré-requis

Objectifs généraux


  • Développer une culture de la bientraitance au sein de l’établissement
  • Mener une réflexion managériale sur la prévention, le repérage et la gestion des situations de maltraitance
  • Formuler les principes directeurs d’une culture de la bientraitance et donner le cadre de référence pour l’ensemble des recommandations de l’ANESMS (Agence Nationale de l’Evaluation et de la Qualité des Etablissement et Services Sociaux et Médico-Sociaux) du guide FORAP-HAS sur la promotion de la bientraitance

Objectifs pédagogiques


  • Définir la bientraitance
  • Prévenir et repérer la maltraitance
  • Promouvoir une démarche bientraitante
  • Favoriser des pratiques d’encadrement conforme à une démarche bientraitante
  • Analyser ses pratiques professionnelles

Démarche proposée


Définir la bientraitance

  • Différencier les notions
    • Maltraitance, violence, vulnérabilité, abus, négligence
  • Définir le concept de bientraitance
    • La bientraitance : une démarche positive et mémoire du risque
    • Les fondamentaux et les notions entourant la bientraitance
    • Les craintes, les questionnements des professionnels à propos des "bonnes pratiques"
    • Bientraitance des usagers et bientraitance des professionnels, deux objectifs indissociables

Prévenir et repérer la maltraitance

  • Cerner les différentes formes de maltraitance
    • Les violences physiques
    • Les violences psychiques ou morales
    • Les violences matérielles et financières
    • Les violences médicales ou médicamenteuses
    • Les négligences actives
    • Les négligences passives
    • La privation ou violation de droits
  • Identifier les facteurs de risque de maltraitance
    • Les facteurs de risque liés à la victime
    • Les facteurs de risque liés à l’auteur
    • Les facteurs de risque liés à l’organisation du service
    • Les facteurs de risque liés à l’environnement
  • Repérer et identifier les signes d’alerte d’une situation de maltraitance
  • Réagir en cas de suspicion de maltraitance
    • Le respect des droits au quotidien
    • La responsabilité civile et pénale
    • La procédure de signalement pour suspicion de maltraitance
    • La levée du secret professionnel

Promouvoir une démarche bientraitante (recommandations de l’ANESMS et du guide FORAP-HAS sur la promotion de la bientraitance)

  • Développer la connaissance des risques de maltraitance auprès de tous les acteurs
    • Sensibiliser les stagiaires et les nouveaux salariés
    • Mettre en place des formations pluri-professionnelles
    • Informer les usagers de leurs droits et des bonnes pratiques
    • Créer un environnement propice à la circulation de la parole individuelle et collective
  • Offrir un cadre institutionnel stable pour prévenir les dysfonctionnements
    • Evaluer, réactualiser le projet d’établissement
    • Veiller à la connaissance et au respect du droit au sein de la structure
    • Effectuer un rappel de la règle si nécessaire, assouplir le cadre si nécessaire
    • Contenir la violence entre les usagers
    • Questionner les passages à l’acte violents
  • Proposer et réévaluer le projet d’aide individualisé
    • Fixer des objectifs clairs
    • Fixer des modalités de mise en place et de suivi réalistes, respectueuses des capacités et des rythmes de l’usager
    • Observer les effets positifs et négatifs des actions mises en place en faveur de l’usager et effectuer en conséquence les ajustements nécessaires dans l’accompagnement
  • Développer un travail de partenariat avec les familles
    • Entendre et comprendre les demandes et besoins familiaux
    • Organiser des réunions avec les familles, quels enjeux ?
    • Maintenir des positionnements neutres sur les rapports entre usagers et leur entourage
    • Favoriser la création d’un réseau social adapté pour les familles en difficulté
  • Travailler en réseau (inter et intra institutionnel), mutualiser les expériences professionnelles
    • Se constituer un carnet d’adresse
    • Organiser des réunions régulières à l’échelle du réseau (partage des informations, mutualisation des expériences)
    • Créer des relais entre les équipes, assurer la coordination des soins en amont et en aval
    • Effectuer un travail de liaison, assurer des passerelles, développer des partenariats…

Favoriser des pratiques d’encadrement conforme à une démarche bientraitante

  • Fixer des responsabilités précises à tous les professionnels
  • Aménager une organisation du travail permettant un accompagnement continu et fiable des usagers
  • Définir des modalités d’échange et de coordination entre les métiers
  • Mettre en place des dispositifs d’analyse des pratiques
  • Développer et utiliser des outils de management de la bientraitance
    • Les outils d’évaluation
      • Regards croisés sur la bientraitance - Réseau QualiSanté
      • Amélioration des pratiques de bientraitance – ReQuA
    • Les outils de prévention du risques de maltraitance
      • Bientraitance en questions – CEPPRAL
      • Tableau de bord de la bientraitance : cartographie des risques - RSQ
    • Les outils de management
      • La bientraitance en situations de vie – CCECQA
      • Cahier des charges formation - RQS
      • La rédaction d’une charte de bientraitance

Analyser ses pratiques professionnelles

  • Description des modifications et amélioration de sa pratique à partir d’analyse de cas interactifs (retour d'expérience)
    • Sélection de 3 situations vécues et présentées par les professionnels
    • Analyse groupale de chaque situation retenue
    • Echanges et confrontations des pratiques
    • Identification de questions non résolues nécessitant un approfondissement de recherche
    • Choix d’actions d’amélioration des pratiques
  • Rédaction d’une synthèse sous forme de charte par les participants en aval de la formation à consigner au sein de leur établissement

Moyens mis en œuvre


  • Apports théoriques et pratiques sous forme d’exposés suivis d’échanges
  • Exercices pratiques et études de cas
  • Analyse des situations vécues et de l’expérience professionnelles des stagiaires
  • Rédaction d’une charte : règles de bientraitance
  • Support de stage qui sera un outil d’aide au quotidien